RÉACTIONS EN CHAINE Partie 2

L’Affaire POLANSKI: Le 26 septembre dernier, le réalisateur d’origine polonaise Roman POLANSKI, né et résident français est arrêté à l’aéroport de Zurich (Suisse).
Les faits reprochés, une sombre affaire de pédophilie remontant aux années 70. POLANSKI, installé aux Etats-unis où il mène une carrière fulgurante, est accusé d’avoir eu des relations sexuelles sur mineur. La victime affirme avoir été droguée puis violée lors d’une séance photo avec le célèbre réalisateur. Celui-ci nie tout viol mais avoue avoir eu des relations sexuelles avec la jeune fille de 13 ans à l’époque (et pour information il en avait + de 40!!!!!) mais bien évidement elle était CONSENTANTE. Sans attendre le verdict du tribunal américain, le réalisateur quitte le territoire et ne remettra jamais les pieds en Amérique du Nord.
Sur le fond de l’affaire, je n’ai qu’une chose à dire: POLANSKI était (est ?) un réalisateur narcissique voire mégalo (et je crois bien que la majorité des réalisateurs le sont. Constamment imbu de leur personne, de leur « génie », ils font preuve d’une condescendance pathétique envers les « petites personnes »). 
Ce que je dis là bien évidemment doit en révolter plus d’un!  En France (pays qui a toujours mis en avant son respect pour les arts, la culture et voue une (trop) grande déférence pour la sacro sainte minorité de « saltimbanques » renommés), il est quasi interdit de s’attaquer aux artistes conventionnels et reconnus dans le milieu.
Bref, pour dire que ce con de POLANSKI a même dû pensé sur le moment qu’il faisait une faveur en pénétrant la gamine alors qu’elle était dans les vapes (désolé pour le visuel écoeurant que j’impose à travers mon propos!). 
Enfin, on sait tous que les faits sont véridiques et qu’il est COUPABLE de pédophile. D’ailleurs aucun des nombreux défenseurs du réalisateur n’a remis en question sa culpabilité. Ils préfèrent juste rétorquer: « Oh lala mais c’est de l’histoire ancienne tout ça! » 
Quand la nouvelle de l’arrestation de POLANSKI fut révélée publiquement, une pluie de réactions scandalisées est tombée. Le monde artistique et une bonne partie de l’intelligentsia française  est montée au créneau diffusant une pétition pour soutenir le grand « Génie ».
MAIS OU sommes nous? dans une république « égalitaire » ou dans une république où ceux qui ont suffisamment de talents peuvent bénéficier de privilèges et ceux qui n’ont rien peuvent  à tout moment être soumis à la justice?
Son talent, son prétendu « génie » fait-il de lui un mec non justiciable??? Ce qui est sur c’est que son statut de grand réalisateur lui a permis d’échapper à une inculpation: celle de Délit de fuite!
Ce qui me rend dingue ici c’est l’armada de pseudo talentueux artistes montés au front pr aider leur congénère. Décidément on est loin de l’artiste vivant humblement de son art, proche et inspiré de ce qui se passe chez le « peuple » et se faisant le miroir déformé, embelli, » abstraitisé », intellectualisé de la réalité, de notre société. Aujourd’hui on est en présence d’oeuvres terriblement convenues, sans cesse focalisées sur les mêmes sujets et sur la glorification de l’individu ou d’un petit groupe d’individus occultant toujours toute cause sociale à tel ou tel phénomène. On est aussi dans le star-système où les paillettes priment. On privilégie l’argent et l’apologie du corps parfait
Bref les réactions du milieu montrent à quel point il vit à des années lumières de notre société et qu’il a rejoint les douces sphères des élites économiques et financières. En même temps, vu l’argent que draine le monde du spectacle, ceci n’est pas vraiment étonnant. Aujourd’hui les acteurs gagnent des millions d’euros!
Là où je veux en venir c’est que le monde de l’art et de la culture est de plus en plus engluée par un système perverti par l’argent générant des oeuvres, des productions, des modèles médiocres qui servent généralement à abrutir les gens. Un système lui même composé d’une grande majorité d’abrutis pour qui il est inconcevable d’être un génie comme POLANSKI et d’être un « banal » violeur d’enfant de 13 ans.
Cette histoire a renforcé ma suspicion et mon quasi mépris envers cet art de masse et j’en profite pour dire que je hais les films de bouffonerie tels que Bienvenue chez les Chtis avc Dany Boun ou Boom (je sais plus et je m’en fous)
Je hais les films des comiques tels que Coco de/avec Gad Elmaleh, Camping avec Franck Dubosc
Je ne supporte pas ce revival de films nostalgiques tels que Le Petit Nicolas, Les choristes, faubourg 36 je sais pas quoi. où l’intrigue se passe généralement dans les années 50 dans une France, blanche, ordonnée, avec des vrais valeurs…. comme si on voulait dire que « C’était mieux avant ».
Je déteste d’ailleurs ce retour général aux productions d’antan avec pour prétexte d’en célébrer l’anniversaire, on revient sur la période de « La nouvelle vague », on remet au goût du jour les « vraies » beautés la blonde Bardot, la blonde de la Dolce Vita de Fellini, les expositions portant sur le géniallisime (macho méprisant au point de brûler un billet de 500 frcs sr un plateau TV) Serge Gainsbourg et sa muse Birkin ou encore sur le POP ART de WHAROL.
Je ne remets pas en question le talent de ces vintages artistes et autre mouvement artistique je n’ai pas suffisamment analysé les oeuvres pr les critiquer. 
Mais ce qui me soûle vraiment c’est que dans la population appartenant aux classes sociales favorisées au du moins ayant un capital culturel important même les avis sont formatés! Tout le monde aime la même chose, les mêmes oeuvres et si tu veux faire partie de cette population Tu dois reconnaître le génie d’un film tel que Pierrot le fou de Godart ou encore reconnaître l’excellence de l’autre pédophile Woddy Allen.
Et vous avez comme ça tout un consensus franchement déplorable qui brime l’art plus qu’autre chose. 
Un art qui peine à se renouveler car pour moi il a peur du potentiel que pourrait lui apporter les gens « d’en bas », les gens d’ailleurs, en gros de briser les barrières du « politiquement correct »  mais là encore tout est une question d’argent…
L’affaire MITTERAND (le même qui défendait corps et âme M. POLANSKI): et encore une affaire de moeurs. Là je ne vais pas m’attarder sur le fond de la polémique je la trouve elle aussi pitoyable. 
Je regardais une émission de débat télévisé intitulée « Mots croisés » sur France 2 dont j’ai complètement oublié le sujet (en faisant mes recherches, je constate qu’il s’agissait de : « crimes sexuels comment empêcher la récidive »?) et là je vois Marine Le pen déblatérer pendant une bonne dizaine de minutes sur un roman de Frédéric Mitterrand, La mauvaise vie qui serait une véritable apologie de la pédophilie et du tourisme sexuel.
En ce qui me concerne, j’avoue avoir un profond dégoût pour nommer ce qui devrait rester innommable, décrire un acte pédophile c’est déjà contribuer à le rendre palpable, réalisable enfin POSSIBLE et je ne vois pas l’intérêt de le décrire. Y faire allusion suffit amplement.
Ca me rappelle le jour où une de mes anciennes amies, vers l’âge de 17 ans, m’a fait lire une nouvelle qu’elle avait écrite à ses heures perdues. Et de quoi parlait cette nouvelle, d’une jeune fille se faisant violée par son père et ses deux frères avec une quantité impressionnante de détails glauques et sordides. Je me suis alors demandée comment elle avait pu imaginer décrire des actes aussi ignobles sans les avoir vécus (elle me l’a certifié) mais juste en les sortant de son imagination très fertile (?).
Ensuite ce qui me dérange dans cette polémique c’est le rôle franchement nul de pantin gesticulateur qu’offre actuellement l’opposition.
Cette affaire montre que l’opposition politique française est molle, manque de consistance, ne propose plus rien et si cela lui arrive d’en faire on voit bien qu’elle n’y croit pas elle-même.
Alors, on se tape une gauche de merde, incapable de se renouveler, d’adopter les bonnes stratégies ou encore d’avoir ne serait-ce qu’un orateur charismatique et on doit se coltiner une contestation partant d’une extrême droite n’allant pas plus que le nullissime argument ad-hominem.
La principal conséquence, c’est qu’on évite bien sur de parler du plus important: la politique qui je rappelle vient du mot grec politikè et veut dire « Sciences des affaires de la cité » ici ce sera l’Etat donc par extension la communauté, le collectif. et C’EST çA LE PLUS IMPORTANT
On se fiche de la vie de MITTERAND et puis ce n’est qu’une pauvre victime dans toute cette histoire hein?!
L’Affaire SARKO Junior: mi-octobre, Les médias révèlent que le fils de Sarkozy veut briguer la présidence de l’EPAD (Etablissement public du quartier d’affaire de la Défense).

Fils de, âgé seulement de 23 ans (bon ça! ce n’est pas du TOUT un argument valable; il y a beaucoup de jeunes talentueux, Sarko junior en fait partie, d’ailleurs! la France devrait leur faire davantage confiance si elle veut évoluée positivement). Mais là où je ne suis pas d’accord c’est son manque total d’expérience et son niveau scolaire insuffisant.
Depuis quand avec un bac+2 (ancien DEUG) qui ne vaut plus rien du tout, on peut prétendre à un poste aussi élevé tandis que seuls 38% des diplômés du supérieur (donc avec un bac+3 minimum) en 2008 ont réussi à trouver un CDI en 2009 et que le chomage des sur-diplômés augmentent de jour en jour?!!!!!!!
Donc si ça ce n’est pas clairement du favoritisme c’est un peu se foutre de la gueule du monde.
L’indignation est légitime mais hypocrite, on sait tous qu’à tous les niveaux, de toutes les façons, les élites ont toujours eu une logique clanique qui consiste à favoriser les siens et que tout marche par réseaux, pistons.
Être le fils ou la fille de… c’est la cerise sur le gâteau. C’est très courant, ça s’est toujours fait, ça continuera, il n’y a rien de surprenant dans tout ça.
Mais au final, je ne vois pas de quoi se plaint le peuple (et les médias par la même occasion).

On a QUE les dirigeants que l’on mérite .

Et pour moi les gens ont été dupes, bernés par les paroles vaseuses et mensongères du très habile Nicolas SARKOZY, affirmant être le candidat de la rupture, celui qui allait briser les chaînes de l’immobilisme et du conformisme.
Mais quand il parlait de rupture, on constate maintenant qu’il voulait juste parler d’une transparence sur certaines vicissitudes du pouvoir en pensant que les mentalités avaient changées. Que le Français était pleinement rallié à sa vision despotique du pouvoir au nom du libre commerce, de la réussite personnelle et tout ce qui accompagne la belle idéologie capitaliste.
Et bien non il s’est gouré finalement! il ferait mieux de reprendre les méthodes opaques qu’utilisaient couramment ses hypocrites prédécesseurs avec une palme à décerner au feu François MITTERAND.
La discrétion y a que ça de vrai!! les gens (ces gros jaloux lol) préféreront toujours ceux qui se la jouent humbles même si on sait tous que c’est de la pure comédie!

Publicités

Auteur : manyyyyyyyy

Jeune trentenaire, enseignante, afroféministe et panafricaine, je m'attèle à ce que le monde et moi cheminions vers plus de justice, de paix et d'amour.

Allez ! Tu as bien quelque chose à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s