Lettre à mes futurs enfants

 
 
 
 
je vous raconterai la terre rouge, les forêts, le soleil flamboyant
je vous narrerai les royaumes antiques, les héros déchus, la lutte perpétuelle, la défaite.
je parlerai de la femme aux hanches généreuses l’enfant attaché à son dos
Le nom que je t’ai donné n’a pas d’écho dans notre histoire familial mais sache que je ne renie pas d’où je viens c’est pour cela que tu portes ce nom sa sonorité est kamite pour que jamais tu n’oublies d’où vient l’essence de ton être.
Il n’est pas question que tu doutes. Je suis là pour te rappeler que personne n’a le droit de te faire douter de qui tu es seul clé pour grandir dans cette vie complexe et impitoyable.
Ce nom que je t’offre, c’est mon cadeau pour remercier nos ancêtres de m’avoir permis de te donner la vie et qu’ils sachent que jamais nous ne les oublierons.
Je veux que chaque fois que l’on prononce ton nom, tes aieuls se reconnaissent en toi et t’insufflent la force d’être ce que tu dois devenir mon enfant je te désire puissant pour vaincre ceux qui tenteront de t’arracher de ton essence profonde je te désire vaillant prêt à faire la guerre à ceux qui essaieront d’entraver ton chemin je te veux conquérant pour honorer ceux qui ont payé de leurs vies pour que tu sois ici
mon enfant je te parlerai de ton grand oncle sorcier puissant commerçant qui était craint de tous et de ton arrière grand -mère femme libre impétueuse belle et indépendante
tu sauras que tu descends d’une longue lignée
ma fille je te parlerai de Makeda reine de Saba, elle était d’une grande beauté et d’une haute intelligence c ‘était aussi une guérrière forte.
je te parlerai de ton aïeule Nzinga qui jusqu’ au bout à lutter pr empêcher l’invasion des blancs sur les terres précieuses. Je m’épancherai sur le destin tragique de Dona Béatrice.
Je te lirai des contes et histoires du bassin du Kongo je te ferai voir la terre originelle pour que tu te rappelles que celle qui t’a vue naître ne sera jamais tienne. Que tu saches que même si on te fait croire en des idéaux partagés, tu sauras que ces idéaux ne s’appliquent pas pour tout le monde, que certaines personnes doivent encore prouver leur légitimité sur ce sol. Donc, tu ne seras pas surpris par des remarques qui te renvoient à un ailleurs qui ne saisiras jamais totalement. 
Tu ne seras pas étonné des remarques qui te rappelle que tu n’appartiens pas à cette communauté, tu ne te froisseras pas d’entendre certains remettre en cause ta présence…
Tu ne perdras pas de temps à te questionner car tu te contenteras d’être…
C’est la seule chose que je veux te donner, c’est cela qui te garantira une vie belle et pleine de richesses.
 
Vous n’êtes pas là peut-être même que vous ne serez jamais près mais sachez que sans vous connaître, je vous aime déjà 
 
Publicités

Auteur : manyyyyyyyy

Jeune trentenaire, enseignante, afroféministe et panafricaine, je m'attèle à ce que le monde et moi cheminions vers plus de justice, de paix et d'amour.

1 réflexion sur « Lettre à mes futurs enfants »

Allez ! Tu as bien quelque chose à dire :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s